Vous êtes iciOfficielAménagement du territoire et mobilité

Aménagement du territoire et mobilité


Vous dites « Aménagement du territoire »

Faisons un petit tour de notre commune !

 

Le territoire de la commune s’adapte chaque jour par différentes actions ou procédures. Les élus participent à cette évolution et ont consacré du temps pour échanger à ce sujet sur le futur de notre commune.

Revenons un peu en arrière et en 1969 où le principe de l’aménagement du territoire s’inscrit dans la Constitution Fédérale. En mars 1972, un arrêté fédéral instituant des mesures urgentes en matière d’aménagement du territoire a vu le jour. Dans la foulée, le Conseil d’Etat Valaisan précise dans une Ordonnance d’application approuvée par le Conseil Fédéral en avril 1973, les premières lignes directrices dans le domaine.  Les « Travaux Publics » se chargent de l’exécution de l’arrêté fédéral. L’article 2 de l’Ordonnance détermine « des zones et objets à protéger » ainsi que « des zones de construction ». En 1975 et 1977, cette ordonnance fédérale a subi des adaptations.

 

La Suisse se développe et Ardon n’échappe pas à cette évolution.

ARDON en 1970 - nombre d’habitants 1'498 (Source Office cantonal statistiques / Map Géo)

 

 

Une avancée majeure dans le domaine arrive de la « Berne Fédérale », par le biais du Conseiller Fédéral Georges-André Chevallaz, le 22 juin 1979 avec la loi fédérale sur l’aménagement du territoire, connue sous le diminutif de LAT.

Elle soumet les cantons et les communes à assurer une utilisation mesurée du sol. Un panel de 39 articles traitant de ce sujet entrera en vigueur le 1er janvier 1980. Un changement important qui « déstabilise » un peu la souveraineté des cantons et des communes de notre pays.

 

ARDON en 1980 - nombre d’habitants 1'636 (Source Office cantonal statistiques / Map Géo)